Bitcoin (BTC) : La Banque centrale de Russie déclare que les paiements internationaux en cryptomonnaie sont envisageables

La présidente de la banque centrale de Russie, Elvira Nabioullina, a récemment discuté de la possibilité d’utiliser le Bitcoin et d’autres cryptomonnaies pour le règlement international. Pour le moment, la banque centrale estime que la Russie ne devrait utiliser les cryptoactifs qu’à des fins de règlement international, et non en Russie.

La Banque centrale de Russie favorable au Bitcoin (BTC)

Alors que le gouvernement russe avait adopté une approche enthousiaste des cryptomonnaies et du BTC, la Banque centrale russe, elle, était restée sur le qui-vive. Cependant, les opinions semblent évoluer auprès des autorités russes. On connait le pays pour être l’un des plus intéressé par le potentiel des cryptomonnaies dans les règlements internationaux. Une prise de position plus ouverte que les instances traditionnelles occidentales telles que le FMI ou la BCE par exemple. Et c’est finalement la présidente de la Banque centrale russe qui s’est prononcé sur le sujet.

Le Bitcoin (BTC) pour régler certains paiements internationaux

Comme énoncé précédemment, ces propos ont été tenus par la présidente de la banque centrale et s’opposent aux positions antérieures tenues par ladite autorité monétaire. Elvira Nabiullina, présidente de la Banque centrale de la Fédération de Russie, a récemment assisté au Forum économique de Saint-Pétersbourg (SPIEF) où elle a commenté l’utilisation par la Russie du Bitcoin et d’autres cryptomonnaies pour le commerce international, selon un rapport du média d’État Kommersant. Elle a notamment déclaré : « Notre position est que la cryptomonnaie ne doit pas être utilisée comme moyen de calcul dans le pays… Quant à son utilisation dans les règlements internationaux, si elle ne pénètre pas dans le système financier russe, c’est possible ».

Un revirement de la Banque centrale de Russie sous la direction de Vladimir Poutine

Plus tôt dans l’événement, avant les remarques…

Read more at www.cointribune.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


*