CAC 40, LVMH, Apple, L’Oréal, ether, bitcoin… : au programme de Momentum cette semaine

CAC 40, Wall Street… La Bourse a souffert cette semaine. Il faut dire qu’au mépris des risques de récession, les grandes banques centrales ont décidé de frapper fort sur le front de la politique monétaire afin de tordre le cou à une inflation échevelée. “La persistance d’une inflation trop élevée devrait forcer les banques centrales à continuer de resserrer leur politique monétaire à marche forcée”, avertit Alain Guélennoc, président du directoire de Federal Finance Gestion. La Fed a annoncé une hausse de 0,75 point de pourcentage de son taux directeur et cible désormais un niveau médian de 3,4% en fin d’année, contre 1,9% en mars dernier !

Les annonces de futurs resserrements monétaires par la BCE, la dégradation des prévisions de croissance par la Banque mondiale et l’OCDE, et le nouveau pic de l’inflation américaine ont provoqué des dégagements appuyé sur les marchés d’actions et d’obligations, avec une remontée marquée des taux d’intérêt à dix ans, tant aux Etats-Unis qu’en Europe. “Les investisseurs prennent conscience que la réduction de la liquidité aura de plus en plus de conséquences sur l’économie réelle et la difficulté, pour les banques centrales, sera de trouver un juste équilibre entre la lutte contre l’inflation et le risque de voir un durcissement des conditions financières qui dépasse les besoins”, avertit l’expert.

Dans ce contexte perturbé, Federal Finance Gestion continue d’afficher sa prudence pour les prochains mois et dit “diversifier au maximum les risques entre classes d’actifs”. La hausse des taux des obligations généralisée de part et d’autre de l’Atlantique “fait apparaître maintenant ce marché comme une alternative aux marchés plus risqués (comme les actions, NDLR), même si la baisse du prix des actions laisse espérer des performances plus attractives à long terme”, relève…

Read more at www.capital.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


*