Category Archive : B Crypto-Monnaie

Bitcoin (BTC) : All Time High, la route vers les 135 000 dollars d’ici décembre confirmée !

Ca y est, Bitcoin l’a fait une nouvelle fois ! « He did it again » comme diraient nos amis anglo saxon à qui l’on emprunte d’ailleurs très largement l’expression « All Time High ». Pourtant cette fois-ci c’est bien l’Europe et l’Euro que Bitcoin aura cassé en premier avec un plus haut historique dépassant les 55 000 euros. La paire avec le dollars elle se dirige doucement vers un plus haut au delà des 64 000 dollars le Bitcoin !

Avertissement Les investissements crypto sont risqués par nature, faites vos propres recherches et n’investissez que dans les limites de vos capacités financières. Cet article ne constitue pas une incitation à l’investissement

Un long chemin parcouru !

Que de chemin parcouru pour le Bitcoin qui depuis le krach du Covid n’a cessé de tout casser sur son passage, en passant par les 20 000 dollars, puis les 30 000, 40 000, 50 000 et enfin les 60 000 dollars, barre au dessus de laquelle vole le Bitcoin depuis quelques jours maintenant. On le sentait en effet depuis quelques jours, tous les observateurs ici chez Cointribune voyaient arriver un nouveau plus haut historique pour la cryptomonnaie reine.

Les analystes qui avaient annoncé un mois d’octobre rebaptisé « Uptober » ne s’étaient donc pas trompé, le BTC prend ainsi plus de 30% de valorisation avec un marketcap qui dépasse à l’heure de rédaction de ces lignes les 1200 milliards de dollars. Sur un an le BTC est en hausse de plus de 450%. Alors dans le contexte actuel d’inflation généralisée, le Bitcoin semble bien être un investissement d’avenir. C’est d’ailleurs tout un symbole car c’est aujourd’hui que le premier ETF américain Bitcoin a été lancé sur la bourse américaine.

Le plan B fonctionne à merveille

Plan B c’est le nom du célèbre analyste du Bitcoin. Son modèle extrêmement « bullish » du stock to flow basé sur un modèle d’appréciation des matières précieuses comme l’or voit le…

Read more at www.cointribune.com

Wall Street clôture dans le vert | Le bitcoin à un doigt de son record historique

Les marchés boursiers patientaient sans grand mouvement, avant une nouvelle salve de résultats d’entreprises, les premières publications positives leur ayant permis de mettre de côté leurs craintes liées à l’inflation.  

La Bourse de New York évoluait en petite hausse: vers 16h25, l’indice vedette Dow Jones progressait de 0,35%, l’indice élargi S&P500 de 0,49% et le Nasdaq, à forte coloration technologique, de 0,40%.  

L’Europe suivait le mouvement à moitié: Francfort montait de 0,26%, Milan de 0,22% et Bruxelles de 0,50%. En revanche, Paris (-0,24%) et Londres (+0,05%) restaient plus en retrait. 

Après des premiers résultats de bonne facture, les publications d’entreprises pour le troisième trimestre vont aller à un rythme croissant, avec encore Vinci, Kering ou Netflix attendu plus tard dans la journée. Le premier poids lourd technologique pourrait donner le la pour les géants américains de l’informatique et d’internet.  

« Jusqu’à présent, nous avons vu les entreprises afficher des résultats assez satisfaisants sur le front des bénéfices (…) La plupart d’entre elles ont fait part de leurs inquiétudes quant à la hausse des coûts et aux perturbations de la chaîne d’approvisionnement, mais nous n’avons pas encore vu de baisses significatives des bénéfices », résume Michael Hewson, analyste de CMC Markets. 

Read more at www.lecho.be

Le bitcoin atteindra les 72 727 $ dans les 97 prochaines heures, selon Zoran Kole

Le bitcoin est la crypto-monnaie la plus populaire et la plus importante, qui est le meilleur indicateur du marché des crypto-monnaies. BTC a le super pouvoir où l’ensemble du marché crypto a tendance à suivre ses tendances. Il est intéressant de noter que le bitcoin est populairement connu comme le roi de toutes les crypto-monnaies.

Au cours des derniers mois, le bitcoin (BTC) a fait un tour massif jusqu’à présent, marquant une valeur énorme sur le marché. L’année 2021 est volatile pour le bitcoin, ce qui attire de nombreux investisseurs, même aujourd’hui. En outre, le bitcoin est un investissement à long terme qui incite les investisseurs à jouer un long jeu régulier.

Zoran Kole – Une prédiction audacieuse

Pour tordre le cou à l’intérêt de tous les investisseurs en BTC et des utilisateurs de crypto-monnaies, Zoran Kole, connu sous le nom de Certified Leveraged Boy. Aussi, Zoran Kole est associé directeur chez Zorax Capital et un investisseur crypto depuis 2013. Il est également un analyste reconnu des crypto-monnaies.

Zoran Kole vient de partager un tweet intéressant qui a attiré l’attention de beaucoup d’utilisateurs sur twitter cet après-midi. Tous les utilisateurs ont été super actifs pour savoir que le Bitcoin atteindra une hausse massive à 72 727 $ dans les 97 prochaines heures. En outre, le BTC est également sur la ligne verte depuis quelques mois, enregistrant une énorme capitalisation boursière.

De plus, la course folle du BTC a atteint son plus haut niveau historique au mois d’avril avec un prix de 64 863,10 $. Outre les nombreux hauts et bas de la valeur du marché, la valeur actuelle du Bitcoin (BTC) est de 62 461,80 $ avec une hausse de 3,46 % au cours des dernières 24 heures. Donc, si cette tendance haussière continue à rechercher l’intérêt des investisseurs,…

Read more at www.mon-livret.fr

Bitcoin (BTC) à 360°: un All Time High (ATH) imminent !

Bienvenue dans cette nouvelle rubrique de Bitcoin à 360° ! Au programme du jour, nous allons analyser le Bitcoin dans son ensemble. Nous passerons en revue le weekly jusqu’au 1 hour, pour avoir une approche aussi précise que possible. Le Bitcoin est en grande forme et ne souhaite pas retracer pour le moment, mais l’ATH va-t-il jouer un rôle de résistance ? Je vais essayer de vous donner mon point de vue à travers cet article, bonne lecture !

Une clôture weekly bullish

Sur cette unité de temps, le Bitcoin clôture au-dessus des dernières. Une excellente nouvelle. Le prix semble même faire un léger pullback sur les derniers sommets ce qui serait source de pump par la suite. Il est cependant un peu trop tôt pour s’avancer, mais ce qu’on voit là, est de bon augure pour la suite.

Ce qu’on ne veut pas forcément voir, ce sont des longues mèches au-dessus des dernières, signifiant des prises de liquidité des whales avant un potentiel dump. Comme c’était le cas lors du dernier ATH.

En daily, différentes zones sont intéressantes. Tout d’abord l’OB, tout en haut de mon graphique, qui marque l’ATH. Ce sera la dernière zone ou les vendeurs pourrons se placer et donc faire dump le marché avant un potentiel ATH et donc souvent synonyme de pump, comme en témoigne lors l’ATH des 20K$.

La zone violette sur le level des 50k est une zone dites de “breaker block”, cela agit comme les Order Block mais lorsque la tendance a été cassé. 

En voici un exemple théorique pour mieux comprendre :

@fmgstacker

Rien de plus à noter en daily, la tendance est bien haussière, les replis sont donc tous achetés, mais on arrive proche de la dernière zone défendable par les vendeurs.

En 4 heures, le prix est en tendance haussière prononcée et accumule jusqu’à l’OB. La longue mèche au sein de cet OB (Order Block) montre que les whales ont rechargés sur ce niveau.

Depuis, ça range et les whales accumulent sur chaque petit repli pour…

Read more at www.cointribune.com

Mark Cuban préfère le Bitcoin (BTC), le Dogecoin (DOGE) ou l’Ethereum (ETH)?

Parmi les cryptomonnaies préférées de Mark Cuban sont le Bitcoin, le Dogecoin et l’Ethereum. Le milliardaire et le propriétaire de l’équipe NBA Dallas Mavericks a déclaré qu’il considérait le bitcoin comme la meilleure réserve de valeur, le Dogecoin comme le meilleur moyen de paiement, tandis que l’Ethereum risquait toujours d’être supplanté par d’autres blockchains s’il ne mettait pas en œuvre rapidement son passage au proof-of-stake (PoS).

Bitcoin (BTC) est la meilleure réserve de valeur

Il a fait ces commentaires lors d’une récente conversation en direct. Au cours de cette conversation audio, Cuban a déclaré qu’il considérait le bitcoin comme le meilleur actif pour préserver la richesse. Sa position n’est pas surprenante car, lors d’une interview avec CNBC au début de la semaine, le milliardaire a déclaré qu’il n’investit pas dans un ETF Bitcoin car il lui semblait plus logique de détenir la cryptomonnaie elle-même.

Il a également affirmé que DOGE offrait le meilleur moyen pour les nouveaux venus dans la communauté crypto de se familiariser avec le marché, car elle n’était vraiment pas chère et il est très facile de l’acheter par rapport à d’autres qui avaient une barrière d’entrée élevée.

Pendant ce temps, Mark Cuban, qui a récemment qualifié l’Ethereum de cryptomonnaie ayant le «plus grand potentiel de hausse», a apparemment exprimé des doutes quant à la deuxième plus grande cryptomonnaie en déclarant que la plateforme n’a pas encore fait entendre son passage prévu au proof-of-stake (PoS).

D’après lui, le fait que la plateforme ait retardé le lancement de la «bombe de difficulté» qui, avec le temps, rendrait les mineurs du proof-of-work d’Ethereum non rentables, doit encore être résolu. Cela est dû au fait que d’autres blockchains concurrentes étaient susceptibles de les renverser si cela n’était pas fait rapidement.

Dogecoin (DOGE) reste le meilleur moyen…

Read more at www.cointribune.com

Le bitcoin fait (presque) son entrée en bourse

Le Bitcoin vient-il de faire son entrée à la bourse de New York ? Pas exactement, mais c’est tout comme.

Le Bitcoin. C’est la crypto-monnaie la plus populaire du marché. À elle seule, elle représente 44% de la capitalisation boursière de toutes les cryptomonnaies. Un véritable mastodonte qui, bien souvent, dicte sa loi sur le reste du marché. Quand le Bitcoin va mal, c’est tout l’univers de la crypto qui s’effrite. Cette monnaie décentralisée, créée il y a à peine plus de 10 ans, qui n’est contrôlée par personne – si ce n’est elle-même- inquiète autant qu’elle fascine.

Car le Bitcoin est aujourd’hui coincée entre deux feux. Entre ces détracteurs, comme la Chine qui veut en interdire le minage et l’utilisation, et ses admirateurs, comme le Salvador qui en a fait une monnaie commune, utilisable partout. Le petit pays d’Amérique centrale a été le premier à mettre en place une telle mesure, dans une période difficile pour la crypto monnaie.

Mais il y a quelques jours, la république salvadorienne s’est faite voler la vedette par son voisin, l’oncle Sam. Pour la première fois depuis des années, et après une multitude de refus de la part de la SEC, l’organisme en charge des marchés financiers américains, le Bitcoin a fini par faire son entrée sur les places boursières. Si la réalité est plus complexe, l’arrivée du Bitcoin en bourse est une très bonne nouvelle pour cette crypto-monnaie qui va être capable de toucher plus de monde, et également de gagner en crédibilité.

Un ETF pour le Bitcoin qui rentre par la petite porte

Le Bitcoin n’étant pas une entreprise, difficile pour cette monnaie virtuelle de faire une entrée en bourse classique. Afin de faciliter les choses, c’est la société ProShares, spécialiste de la création de produits bousiers spéciaux qui s’est chargé de l’introduction du produit. Ne pouvant donc être directement ajouté dans l’engrenage…

Read more at www.journaldugeek.com

Ce professeur d’économie passé par le FMI prévient que le Bitcoin (BTC) et les cryptomonnaies en général peuvent contribuer à l’instabilité monétaire et financière

Professeur d’économie de l’Université Cornell, Eswar Prasad s’est prononcé sur l’utilisation des cryptomonnaies dans une interview accordée à la CNBC. Comme l’on pouvait s’y attendre, il a dressé un portrait peu élogieux des cryptomonnaies allant jusqu’à affirmer qu’elles représentaient un risque pour la stabilité financière et monétaire. Il en a également profité pour parler des monnaies numériques de Banques Centrales (CBDC) auxquelles il est plus favorable. Plus de détails dans la suite.

Les cryptomonnaies pourraient aggraver les inégalités liées à l’accès aux produits financiers

Eswar Prasad est un économiste dont le brillant parcours l’a conduit à la tête de la division des études financières au sein du département de recherche du Fonds monétaire international (FMI). Il finira d’ailleurs par occuper la fonction de chef de la division Chine du FMI avant de revenir dans le monde universitaire. Titulaire de la New Century Chair in International Economics, il est Senior Fellow à la Brookings Institution, mais également Chercheur associé au National Bureau of Economic Research.

Ces différentes fonctions  font de lui un expert qualifié pour parler de l’impact des cryptomonnaies sur l’économie mondiale. Il affirma ainsi qu’elles peuvent « contribuer à l’instabilité monétaire et financière, surtout si elles devaient donner naissance à un système financier vaste et non réglementé, dépourvu de protection des investisseurs ». Mettant l’accent sur l’absence de réglementations uniformes autour de leur utilisation, il a identifié les investisseurs individuels comme les premières victimes de cette potentielle crise.

Contrairement aux adeptes des cryptomonnaies, le professeur Prasad est convaincu qu’elles pourraient aggraver les inégalités économiques. « Les cryptomonnaies et leur technologie sous-jacente portent la promesse de démocratiser la finance en rendant les paiements…

Read more at www.cointribune.com

Le bitcoin fait ses premiers pas à Wall Street

Les marchés boursiers patientaient sans grand mouvement, avant une nouvelle salve de résultats d’entreprises, les premières publications positives leur ayant permis de mettre de côté leurs craintes liées à l’inflation.  

La Bourse de New York évoluait en petite hausse: vers 16h25, l’indice vedette Dow Jones progressait de 0,35%, l’indice élargi S&P500 de 0,49% et le Nasdaq, à forte coloration technologique, de 0,40%.  

L’Europe suivait le mouvement à moitié: Francfort montait de 0,26%, Milan de 0,22% et Bruxelles de 0,50%. En revanche, Paris (-0,24%) et Londres (+0,05%) restaient plus en retrait. 

Après des premiers résultats de bonne facture, les publications d’entreprises pour le troisième trimestre vont aller à un rythme croissant, avec encore Vinci, Kering ou Netflix attendu plus tard dans la journée. Le premier poids lourd technologique pourrait donner le la pour les géants américains de l’informatique et d’internet.  

« Jusqu’à présent, nous avons vu les entreprises afficher des résultats assez satisfaisants sur le front des bénéfices (…) La plupart d’entre elles ont fait part de leurs inquiétudes quant à la hausse des coûts et aux perturbations de la chaîne d’approvisionnement, mais nous n’avons pas encore vu de baisses significatives des bénéfices », résume Michael Hewson, analyste de CMC Markets. 

Read more at www.lecho.be

Les États-Unis prennent la place de leader du minage de Bitcoin laissée vacante par la Chine

Le centre de recherche de l’université de Cambridge, spécialisé sur les systèmes financiers alternatifs, a dévoilé le 13 octobre que les États-Unis étaient devenus le pays où l’on mine le plus de Bitcoins. La Chine, leader jusqu’à présent, a interdit la pratique pour des raisons écologiques.

États-Unis, Kazakhstan, Russie : le nouveau podium du Bitcoin

Les chercheurs de l’université britanniques confirment ainsi un phénomène pressenti. Les mineurs de Bitcoin ont en effet quitté la Chine à mesure que la répression des autorités s’abattait sur eux. Le gouvernement chinois, notamment pour tenir ses objectifs d’émission de CO2, a interdit le minage en juin 2021.

Dans la même catégorie

La part du e-commerce représente désormais 35% du chiffre d’affaires chez IKEA France

Pour obtenir un bitcoin, il faut résoudre des opérations mathématiques complexes, nécessitant de faire fonctionner en permanence de puissants ordinateurs. Une opération très énergivore, problématique lorsque l’électricité provient d’usine à charbon.

courbe sur la consommation électricité Bitcoin

L’électricité consommée par le Bitcoin. Crédit : Cambridge Bitcoin Consumption Index.

Pour classer les pays selon leur production de Bitcoin, l’université de Cambridge a utilisé le taux de hachage. Celui-ci mesure la puissance de minage d’un ordinateur. En Chine, ce taux est passé de 46% en avril à 0 en juillet. En septembre 2019, il était encore à 75%.

Cette disparition subite de l’équation du champion chinois a laissé la place à ses prétendants. Le taux de hachage américain est passé de 16,8% en avril à 35,4% en août, celui du Kazakhstan, deuxième, de 8,2% à 18,1% sur la même période tandis que celui de la Russie est passé de 6,8% à 11%. Derrière suivent le Canada, l’Irlande, la Malaisie, l’Allemagne, ou encore l’Iran.

L’impact environnemental du minage simplement déplacé ?

Il y a eu une chute de 38% du taux de hachage suite à la décision de la…

Read more at siecledigital.fr

Plongée inédite dans les mines géantes du bitcoin au Kazakhstan – rts.ch

Le Kazakhstan est désormais le deuxième plus gros mineur de bitcoin au monde, juste derrière les Etats-Unis. La Chine a interdit fin septembre toutes les cryptomonnaies, laissant la voie libre à son immense voisin d’Asie centrale, nouvel eldorado de la cryptomonnaie.

L’un des plus gros complexes de minage au monde se trouve au Kazakhstan, près de la ville d’Ekibastouz. Sur place, huit hangars abritent quelque 50’000 machines de minage, alimentées directement par la centrale à charbon locale, pour l’équivalent de la consommation d’une ville d’environ 100’000 habitants.

La RTS a pu visiter ce complexe, qui a ouvert ses portes pour la première fois à un média étranger.

>> Le reportage complet de Nouvo:

Pourquoi le Kazakhstan?

Cet immense pays d’Asie centrale, très peu peuplé et dont le sol regorge de ressources naturelles, accueille environ 18% de l’activité mondiale et se classe ainsi derrière les États-Unis (35%), mais devant la Russie (11%), selon un récent rapport de l’Université de Cambridge.

La Chine a disparu du classement depuis que le pays a décidé d’interdire le minage et tout commerce de cryptomonnaies. Fin 2020, la Chine contrôlait pourtant plus de 60% du minage mondial de bitcoin.

Comme le précise Alan Doriyev, président de l’association des mineurs de bitcoin kazakhe, plusieurs facteurs expliquent cette industrie florissante, dont l’électricité bon marché et le climat frais des steppes, idéal au bon fonctionnement des machines de minage.

L’un des plus gros complexes de minage au monde au Kazakhstan, près de la ville d’Ekibastouz, abrite plusieurs dizaines de milliers de machines de minage. [RTS]

Une industrie à fort impact écologique

Reste que ce boom du bitcoin au Kazakhstan ne se fait pas sans difficultés: le réseau électrique est sous pression et le pays atteint ses limites d’électricité disponible, forçant les autorités à ne plus…

Read more at www.rts.ch

Join the Community