Chute du Bitcoin : la Banque d’Angleterre en profite pour dénigrer le roi des cryptos

Un gros sourire sur les lèvres anti-Bitcoin – Les détracteurs des cryptomonnaies sont particulièrement chauds durant l’hiver crypto. Le gouverneur de la Banque d’Angleterre fait partie de ces crypto-sceptiques qui profitent à leur façon du krach récent du prix du Bitcoin (BTC).

Des cryptomonnaies sans valeur à chaque krach du Bitcoin

Le gouverneur de la Banque d’Angleterre, Andrew Bailey, est un détracteur de longue date des cryptomonnaies. Et ce n’est certainement pas aujourd’hui qu’il sera enclin à revoir sa position ce sujet. Andrew Baley a en effet réitéré ses critiques contre les cryptomonnaies devant le Parlement britannique, au lendemain des problèmes touchant Celsius.

La plateforme de prêts en cryptomonnaies avait alors suspendu les transferts et les prêts, suscitant l’inquiétude de ses utilisateurs. Sa décision a eu d’importantes répercussions sur les marchés. Effectivement, elle a grandement contribué à la chute du prix du Bitcoin aux environs des 20 000 dollars.

Cette situation est alors une opportunité en or pour les crypto-sceptiques, comme Andrew Bailey. En effet, le gouverneur de la Banque d’Angleterre a saisi l’occasion pour déclarer que les cryptomonnaies n’avaient « aucune valeur intrinsèque ».

D’ailleurs, Andrew Bailey n’en est pas à sa première attaque contre cette nouvelle classe d’actifs. Il n’avait jamais caché son dédain pour cette dernière, répétant encore et encore ses mises en garde contre le secteur.

>> Pour acheter du Bitcoin sans risquer un procès, c’est sur PrimeXBT (lien affilié) <<

Le pire est encore à venir : sur les marchés et dans les discours

La communauté crypto doit s’attendre à d’autres attaques virulentes contre les cryptomonnaies au vu du contexte actuel :

Tous ces points sont une véritable manne pour les gouvernements, les institutions et les médias cryptophobes. A entendre leurs discours, les cryptomonnaies n’ont désormais aucune…

Read more at journalducoin.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


*