Gagner du bitcoin avec des pneus usagés ? L’idée folle d’une société de recyclage

Le nouveau géant vert – Alors que le réchauffement climatique et les considérations écologiques agitent l’opinion publique, certaines initiatives privées ont le mérite d’essayer d’endiguer le problème. La lutte contre le gaspillage est notamment un sujet important quand on parle d’énergie fossile. C’est pourquoi des sociétés américaines développent des systèmes de récupération d’énergie « perdue » pour miner du Bitcoin. Nous allons voir aujourd’hui comment une entreprise essaye de résoudre l’épineux problème du recyclage des pneus usagés avec le même genre de solution. Direction la Caroline du Nord, sur la côte est des États-Unis, pour faire le point sur cette belle idée.

Le difficile recyclage des pneus à l’échelle mondiale

Les problématiques liées aux pneus sont souvent passées sous silence. Trop compliqué de s’en passer, absence de solution de rechange, cet aspect de l’industrie automobile n’est pas vraiment un sujet médiatique. Pourtant, on estime à 1,5 milliard le nombre de pneus usagés générés chaque année dans le monde. Qu’advient-il de ces déchets ? Ils sont – au choix – brûlés, enfouis ou broyés.

Dans tous les cas, l’Agence de Protection de l’Environnement américaine considère que la méthode de traitement n’est pas satisfaisante d’un point de vue environnemental. Des tas gigantesques de pneumatiques usagés attendent d’être recyclés en Inde, au Koweït ou encore aux États-Unis. Et c’est là qu’intervient Product Recovery Technology International (PRTI). Cette entreprise fondée en 2013 s’est donnée pour mission de résoudre ce problème colossal. Pour cela, ils ont inventé un système original de « décomposition thermique » unique en son genre.

Bitcoin devient un allié dans la lutte contre le gaspillage d’énergie

>> Venez vous exposer au Bitcoin aux côtés de Binance, l’acteur leader du secteur (lien affilié) <<

Bitcoin pourrait résoudre une…

Read more at journalducoin.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


*