Le Bitcoin, future victime collatérale de la hausse des taux? – Finance

J’ai quelques amis qui travaillent en banque et dont le métier est de gérer l’argent des autres. Je ne pense pas trahir un secret en disant qu’ils sont quelque peu nerveux, pas de drame mais juste un peu nerveux : à cause de Poutine et de sa volonté d’imposer le rouble comme monnaie de paiement du gaz et pétrole russes.

Leur crainte, c’est que si chacun campe sur ses positions, au final, les importations de gaz en provenance de Russie seront coupées, et même si l’hiver est derrière nous, cette dépendance aux énergies fossiles russes pourrait se traduire par une récession en Europe. Et cela, c’est un cauchemar éveillé ! Après deux ans de pandémie, une guerre et puis une récession, ce n’est pas top, vraiment pas top. D’autant qu’en Bourse, on ne parle pas de krach boursier alors qu’il y en a eu un (je dirais même deux) : un krach obligataire, qui n’a pas fait trop de bruit et un krach des valeurs technologiques, que les investisseurs adorent avoir en portefeuille. Je vous donne quelques baisses sur 12 mois : Netflix : – 73% sur un an, Uber : – 40% sur un an, Meta : – 48% sur un an. Quand la baisse est au-dessus de 20%, on parle de krach.

Les plus optimistes diront que c’est normal (certaines valeurs avaient trop grimpé) d’abord, parce que l’argent est abondant sur cette planète et qu’il cherche du rendement, et ensuite, parce que ces actions technologiques grimpent lorsque les taux sont bas et chutent quand les taux montent, comme c’est le cas depuis plusieurs mois maintenant. J’ai un autre ami qui a été en son temps banquier d’affaire, sans doute le plus brillant de sa génération, et qui me disait récemment encore que le Bitcoin, et plus généralement les crypto-monnaies allaient perdre de leur intérêt sans jeu de mots. Je dis sans jeu de mots, car selon lui, l’une des raisons de la hausse de ces crypto-monnaies, c’était le fait que nous vivions depuis des années en période de taux…

Read more at trends.levif.be

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


*